Là, je ne vais pas forcément intéresser tout le monde mais...

J'ai reçu la semaine dernière 2 conseillères pédagogiques en anglais. Elles ont assisté à un cours d'anglais puis m'ont dit ce qu'elles en pensaient.
Bon, globalement, je débute, je n'ai pas beaucoup d'outils, ni l'habitude de cette matière: c'est pour ça que je leur ai demandé de venir.
A priori, elles vont revenir en mars et m'habiliter définitivement.

Sauf qu'il y a un de leurs conseils que je ne peux pas suivre.
"Il ne faut pas traduire ce qu'on leur dit. Ils n'en ont pas besoin."

Je ne suis pas du tout d'accord.

Il m'a fallu plusieurs années d'enseignement avant de mettre un mot sur le genre de pédagogie qui me convient: j'utilise une pédagogie explicite.

Quand j'ai des CP, je leur apprends à lire avec une méthode syllabique.
J'utilise aussi des albums, bien sur. Ma bibliothèque de classe est bien garnie et je sais qu'il faut leur donner à lire ( et même à savourer ) des textes intéressants.

Mais l'indigeste gloubi-boulga pédagogique qui veut mettre l'enfant en position de chercheur/constructeur de son savoir, ça me sort par les yeux.
D'autant plus que mes deux ainés ont eu beaucoup de mal à apprendre à lire avec des méthodes mixtes qui démarraient par des semaines de global...
Ils ne construisaient pas du tout leur savoir et pleuraient tous les soirs sur leur lecture à apprendre par coeur, c'était horrible.

Je fais surement plein de bêtises avec mes enfants et autant avec mes élèves, mais en tout cas, dans ma classe, j'essaie d'être explicite.
A mon avis, un truc bien expliqué à plus de chance d'être compris et réinvesti.

Peut-être que j'ai tort, mais je vais continuer à traduire à mes élèves les mots anglais que je leur apprends.

Christmas tree, ça veut dire arbre de Noël et pas sapin de Noël et je ne vois pas en quoi c'est mal de leur préciser ça !

Pour en savoir plus sur la pédagogie explicite, il y a la 3ème voie, qui cherche à sortir du constructivisme sans retomber dans des pédagogies traditionnelles.
Je mélange ça à la PMEV, parce que je vois tous les jours à quel point elle est motivante pour mes élèves.
Lundi encore, ils m'ont demandé si j'avais préparé un plan de travail ( pas eu le temps la semaine précédente ) et il y a eu un grand "ouai ! " quand j'ai dit "oui"; ça fait plaisir !